Dakar

Maison d’Arrêt et de Correction pour Femmes de Rufisque

La Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) pour Femmes de Rufisque est un ancien commissariat de police transformé en prison. Elle est ouverte par le décret numéro 84-145 du 08 février 1984. Elle est comme son nom l’indique, classée « maison d’arrêt et de correction » dans la typologie des établissements, aux termes de l’article 5 du décret 2001-362 du 4 mai 2001 relatif aux procédures d’exécution et d’aménagement des peines et établissement de première classe selon la carte pénitentiaire.
La Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) pour Femmes de Rufisque accueille, conformément aux dispositions des articles 686 et 689 du code de procédure pénale, des inculpées, des prévenues et des accusées ainsi que des condamnées. Elle est réservée aux détenues de sexe féminin. Sa capacité d’accueil est de

 

Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) du Pavillon Spécial

Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) du Pavillon Spécial est située dans l’enceinte de l’hôpital Aristide le Dantec de Dakar. Avant 1986, elle était une annexe de la Maison d’Arrêt et de Correction de Rebeuss. Mais il était un pavillon de l’hôpital Aristide le Dantec, dont il dépendait entièrement sur le plan médical.
Le pavillon spécial accueille des détenus malades venant de toutes les Maisons d’Arrêt et de Correction du Sénégal. Dans cet établissement, les agents pénitentiaires assurent uniquement la surveillance des détenus et la sécurité.
En 1986, avec le décret numéro 86-1466 du 18-11-86, le Pavillon Spécial est érigé en Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) et a obtenu son autonomie administrative avec son propre budget et sa propre direction. Sa capacité d’accueil est de 60 malades mais avec la loi budgétaire de 2016, celle-ci est réduite à 46 pensionnaires.

Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Hann (ex Fort B)

Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Hann (ex Fort B) est située dans la Comme d’Arrondissement de Hann Bel Air. C’était un ancien domaine militaire français abandonné en 1964. A ce jour, cet établissement est composé d’un service administratif et d’une détention.
La capacité d’accueil de cette MAC est de 80 détenus. Cette population carcérale est composée exclusivement de mineurs âgés de 13 à 18 ans. Les délits les plus courants dans cet établissement sont : trafic et usage de chanvre indien, association de malfaiteurs, viol, vagabondage, coup et blessure volontaire.