LINGUERE

0
117

ACTIVITES DE  SENSIBILISATION, D’INFORMATION, DE FORMATION DES AGENTS D’EXECUTION DES LOIS  ET DE VISITE DES LIEUX DE PRIVATION DE LIBERTE.

RAPPORT  NARRATIF

 

Dans le cadre du projet d’appui de l’Union Européenne à l’Observateur National des lieux de privation de liberté (ONLPL), une délégation  de l’ONLPL conduite par Madame l’Observateur National, Josette Marceline LOPEZ NDIAYE, était en mission dans le département de Linguère, du 18 au 22 juin 2018.

Outre Madame l’Observateur National, la délégation était composée de :

  • Monsieur Younousse KANE, secrétaire général de l’ONLPL, régisseur du projet d’appui de l’UE à l’ONLPL ;
  • Madame Yaye Fatou GUEYE GASSAMA, Observateur délégué, chargée de programme à l’ONLPL et du projet d’appui de l’UE à l’ONLPL ;
  • Monsieur Mouhamadou DIOP, comptable du projet d’appui de l’UE à l’ONLPL ;
  • Madame Adama KONATE, assistante à l’ONLPL et du projet d’appui de l’UE à l’ONLPL ;
  • Monsieur Amadou DIALLO, Observateur délégué, inspecteur de l’Administration Pénitentiaire à la retraite ;
  • Monsieur Abdou Gilbert NIASSY, chargé de communication ;
  • Monsieur Ahmet Saloum Diakhaté, Observateur délégué, psychiatre ;
  • Les deux chauffeurs du projet d’appui de l’UE à l’ONLPL, Babacar DIOP SECK et Omar SARR.

L’Observateur National et sa délégation sont arrivés à Linguère, le 18 juin 2018, aux environs de 15 heures.

A partir de 16 heures, ils se sont rendus à la préfecture où ils ont été reçus par Monsieur le Préfet de Linguère, Monsieur Amadou Bamba KONE, qui ensuite, leur a fait visiter le Centre d’enseignement technique féminin où devraient se tenir le comité départemental de développement (CDD) et l’atelier de formation à l’endroit des agents d’exécution des lois.

Le lendemain, à partir de 10h 30, le comité départemental de développement (CDD) a été présidé par le Préfet de Linguère, en présence du sous-préfet de Barkédji, Monsieur Bassirou NDAO et du Président du Tribunal d’instance de Linguère, Monsieur Mor LO.

Etaient présents à ce comité départemental de développement (CDD), outre Madame l’Observateur National et sa délégation, les élus locaux, l’autorité judiciaire de la localité, les chefs des services administratifs ayant un rapport fonctionnel avec l’Institution, la société civile, etc…

Suite à son allocution, le Préfet de Linguère a déclaré ouvert les travaux de l’atelier et a invité Madame l’Observateur National a présenté sa communication.

Après avoir fait un exposé clair et précis sur ses missions et prérogatives, de nombreuses questions ont été posées par les participants et la plupart d’entre elles portaient sur les modes de saisine de l’ONLPL, sur les moyens dont dispose l’Observateur National pour faire respecter les droits des personnes privées de liberté.

Les nombreuses contributions et questions des participants ont permis d’enrichir le débat et ont montré leur intérêt pour cette institution.

L’atelier a pris fin aux environs de 13 heures.

Le 20 juin 2018, à partir de 09h 30, Madame l’Observateur National et sa délégation ont effectué une visite à la Maison d’arrêt et de correction (MAC) de Linguère. A leur arrivée, ils ont été reçus par l’adjudant chef Cheikh Abou Mouhamed NDIAYE, Directeur de la MAC de Linguère. Les constatations faites et les observations formulées au  cours de cette visite ont fait l’objet d’un pré-rapport.

Le même jour, à partir de 16h 00, la délégation de l’ONLPL a effectué des visites aux brigades de gendarmerie de Linguère et de Daara Djolof. Les constatations faites et les observations formulées au  cours de ces visites ont fait l’objet de pré-rapports.

Poursuivant ses activités de sensibilisation et d’information, Madame l’Observateur National a été invitée, le 21 juin 2018, à partir de 20 heures, à la radio communautaire Djolof FM, pour qu’elle explique aux auditeurs ses missions, ses prérogatives, ses méthodes de travail, ses activités, etc…

Les 21 et 22 juin 2018, à 10h 50, un atelier de formation à l’endroit des agents d’exécution des lois, s’est tenu au Centre d’enseignement technique féminin. La cérémonie d’ouverture de ce séminaire était présidée par le Préfet de Linguère, Monsieur  Amadou Bamba KONE.

En souhaitant plein succès à cette session de formation, le Préfet de Linguère a déclaré ouvert les travaux de l’atelier.

Quatre thèmes ont été développés devant douze (12) agents d’exécution des lois, durant deux (2) jours consécutifs, respectivement par :

  • Madame l’Observateur National, Josette Marceline LOPEZ NDIAYE, sur l’Observateur National des Lieux de Privation de liberté, Institution de prévention de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants ;

 

  • Monsieur Doudou Cissé DIOUF, procureur de la République près le Tribunal de Grande instance de Louga, sur la responsabilité pénale des agents d’exécution des lois, auteurs d’actes de torture ou de mauvais traitements ;

 

  • Monsieur Amadou DIALLO, Observateur délégué, Inspecteur de l’Administration Pénitentiaire à la retraite, sur la responsabilité administrative et disciplinaire des agents d’exécution des lois, auteurs d’actes de torture ou de mauvais traitements ;

 

  • Docteur Ahmet Saloum DIAKHATE, psychiatre, Observateur délégué extérieur, sur les conséquences psychologiques de la torture sur les victimes.

Ces communications ont été suivies de débats forts enrichissants.

Le 22 juin 2018, les participants divisés en deux (02) groupes, ont traité les cas pratiques qui leur ont été soumis pour leur permettre de mieux connaitre le mécanisme national de prévention et de comprendre les règles qui encadrent la responsabilité pénale, administrative et disciplinaire des agents d’exécution des lois, auteurs d’actes de torture.

L’atelier de formation a pris fin à 12h 30.

DU 18 AU 22 JUIN 2018

LE  REGISSEUR

                                                                            YOUNOUSSE  KANE

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here