Allocution de l’Observateur National à l’ENAP

0
20

Monsieur le Garde des Sceaux Ministre de la Justice,

Son excellence monsieur l’ambassadeur  de la Délégation de l’Union Européenne,

Monsieur le Directeur de l’Ecole Nationale de l’Administration Pénitentiaire,

Monsieur le Directeur Général de l’Administration pénitentiaire,

Monsieur le Procureur général près la Cour d’Appel de Dakar,

Monsieur le Procureur de la République près le Tribunal régional Hors Classe de Dakar,

Monsieur le président du comité Sénégalais des Droits de l’Homme,

Le président de la Ligue Sénégalaise des Droits Humains,

Monsieur le président de la RADDHO,

Monsieur le Directeur d’Amnesty International Sénégal,

Monsieur le représentant résident du haut-commissariat des Droits de l’homme à Dakar,

Monsieur le coordonnateur du Projet PESON,

Monsieur le Directeur de la Coopération et des Financements Extérieurs,

Honorables invités,

Chers élèves de la deuxième promotion de l’ENAP,

Il m’est particulièrement agréable de prendre la parole en ce jour, pour marquer la cérémonie officielle d’ouverture de cette présente session de formation à l’intention des élèves de la deuxième promotion de l’ENAP.

Mr le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice,

Votre présence parmi nous, nous honore et nous comble toujours de joie,     car il constitue la preuve éloquente de votre attachement indéfectible à accompagner l’Observateur National des lieux de privation de liberté (ONLPL) dans sa noble et exaltante mission de prévention de la torture et mauvais traitements.

Soyez en remercié.

Mesdames et Messieurs, Distingués invités,

Permettez moi, de saluer ici, la vision du Président de la République qui,  ayant à cœur la promotion des droits humains, en a fait une priorité, dans l’axe 3 de son plan Sénégal Emergent.

Nous n’oublierons pas, par la même occasion, d’adresser à la Délégation de l’Union Européenne, toute notre gratitude, pour l’appui constant et inestimable qu’il a accordé à l’ ONLPL, pour la réalisation de cet ambitieux programme de sensibilisation et de formation des agents d’exécution de loi, dans presque toutes les contrées du Sénégal, dans  le noble  but de  participer au renforcement de l’ état de droit au Sénégal.

J’associe à ces remerciements, Mr le Directeur de l’école nationale de l’administration pénitentiaire, le corps enseignant, ainsi que l’ensemble de ses  collaborateurs  qui exercent avec efficacité leur mission pédagogique.

Il me plaît de rappeler, Mesdames et Messieurs, distingués invités, que la formation qui va être dispensée à ces élèves de la deuxième promotion de l’ENAP, trouve son fondement dans le protocole facultatif à la convention des Nations Unies contre la torture (OPCAT) du 18 Décembre 2002, ainsi que de la loi 2009-13 du 02 Mars 2009 instituant l’Observateur National des lieux de privation de liberté et son décret d’application n°2011-842 du 16 Juin 2011.

Aux termes de ces instruments juridiques susmentionnés, l’Observateur National des lieux de privation de liberté est investi d’un mandat qui s’articule autour de la prévention de la torture et des autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants dans les lieux de privation de liberté.

Notre présence en ces lieux, s’inscrit justement dans ce cadre et notre institution tient particulièrement, après les précieux enseignements dispensés par des praticiens rompus, aux élèves de la police et de la gendarmerie, à participer à leur formation initiale, en leur apportant des outils indispensables pour combattre la torture et autres mauvais traitements.

Chers apprenants,

Grâce à la qualité des formations, dispensées dans cette prestigieuse école, nous ne doutons point, que vous allez devenir de jeunes professionnels qui  allez bientôt rejoindre les rangs de vos collègues plus anciens, afin non seulement, d’accroître les effectifs mais également, de contribuer significativement à la protection des droits des personnes privées de libertés.

Le renforcement de vos capacités en droits humains est destiné à vous inculquer une culture pénitentiaire, hautement marquée par le respect de la dignité humaine. Ce savoir-faire et savoir-être sont, aujourd’hui, indispensables pour vous construire une nouvelle identité professionnelle, adaptée aux nouvelles normes internationales, avec des comportements nouveaux, conformes aux règles actuelles de respect des droits fondamentaux des personnes, en situation de vulnérabilité,  que vous êtes appelés à prendre en charge, tout au long de votre carrière professionnelle.

Chers élèves,

Vous avez la responsabilité de ce que sera l’administration pénitentiaire de demain. Instruisez- vous pour servir notre pays, avec professionnalisme, intégrité et probité.

Cette formation qui vous sera  donnée va, sans nul doute, nous faciliter la déclinaison opérationnelle  de notre mandat de prévention de la torture et autres mauvais traitements. Cette activité s’inscrit dans une dynamique  de  vulgariser la prévention de la torture et  mauvais traitements dans tout lieu de privation de liberté.

Durant ces trois jours, les formateurs, éminents experts dans leurs domaines  respectifs, vont se charger de partager avec vous, leurs réflexions et leurs expériences diverses,  pour vous inculquer les bonnes pratiques sur le terrain de la prévention contre la torture et les maltraitances des personnes privées de liberté.

Merci de votre aimable attention.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here